Le Draft

"Eh c’est toujours Poulprof ! Tu veux toujours en apprendre davantage sur les mécaniques de jeu ? Alors plonge toi dans cet article et tu connaîtras une mécanique très connu dans le monde ludique : Le Draft" - Poulprof

Comment ça marche ?

Je vais te parler ici de cartes, c’est ce qui est le plus souvent utilisé dans cette mécanique.

Pour commencer, tout le monde dispose d’une main de départ tirée aléatoirement. Ensuite, tu en choisis une que tu mets de côté, puis tu passes le reste à ton(ta) voisin(e). Tu récupères le paquet qui vient de t’être donné et ainsi de suite jusqu’à récupérer un même nombre de cartes, que tu auras choisis.

 

Te voilà fin prêt pour commencer la partie !

Un peu d'histoire...

Qu'est ce que ça apporte ?

Principalement 2 choses : éviter les temps morts et de l’interaction via le contre draft.

Je suis certain que tu t’es déjà retrouvé sur une table de jeu à attendre que tes adversaires aient terminé leur tour de jeu pour que tu puisses enfin jouer, non ? Eh bien le Draft évite cela. Avec cette mécanique, bien souvent, tout le monde joue en simultanée : on s’échange les cartes en même temps ! On découvre nos cartes en même temps ! On choisit nos cartes en même temps ! Et ainsi personne n’attend.

On parle aussi beaucoup d’”interaction » dans le draft, c’est à dire que tu auras de l’influence sur le jeu de tes adversaires. En voyant une carte dans ta main, tu pourrais te dire “Hmmm celle-là pourrait lui plaire, je vais la lui prendre pour éviter qu’il(elle) la joue…”. On appelle ça le contre draft. C’est malin et très efficace pour entraver l’avancée de tes adversaires. Ca t’obligera à faire des arbitrages cornélien entre prendre une carte pour toi qui t’arrange un peu ou prendre la carte qui avantagera énormément ton adversaire

Quel jeu pour débuter ?

 

 

Le jeu pour apprendre le draft que je te conseille est Sushi Go :

 

  • Simplement du draft
  • Tu retrouveras le principe de contre draft
  • Très rapide
  • Et surtout très fun !

Et maintenant quelques exemples

7 WONDERS :

C'est moi qui vais architecter tout le le... ?


Contexte : Tu pars ici dans l’Antiquité où tu pourras ériger les plus belles merveilles de l’humanité durant 3 âges.


Originalité : Tu draftes des cartes pour tenter de réaliser des combos dans 6 domaines différents : ressource, produit manufacturé, commerce, militaire, civil et scientifique. Ceci dans le but de marquer un max de points !


Ce que ça apporte : Tu auras une réelle sensation d’évolution avec un arbre de construction qui te permettra de poser des cartes plus puissantes, ou d’améliorer des bâtiments déjà existant dans ta cité.

Fantasy Realms

FANTASY REALMS

Compose la meilleure équipe de combattants

 

 

 

Contexte : On se retrouve, avec ce jeu, dans un monde plus fantastique où tu devras constituer la meilleure armée pour ton royaume.

 

 

Originalité : Ici, le draft des cartes se fait dans le défausse : quand une personne défausse une carte, une autre peut la piocher à son tour !

 

 

Ce que ça apporte : L’idée sera donc de trouver la meilleure synergie de cartes qui sont déjà sorties : défaussées pour les autres. Tu pourras changer complètement ta stratégie durant la partie avec les cartes défaussées.

Paper Tales

PAPER TALES :

Eh oui, une troupe ça vieillit !



Contexte : On continue avec une constitution d’armée pour défendre ton royaume au Moyen-Âge, en intégrant une nouvelle notion : le vieillissement des troupes !


Originalité : Tu dois constituer des lignes pour défendre tes positions grâce à des unités, cependant celles-ci vieillissent, et il faudra penser à les renouveler.


Ce que ça apporte : Là où d’habitude tu gardes tes cartes draftées, tu devras ici plutôt les remplacer. Le timing est donc très important. Mets toi bien ça en tête, et ne sois pas pris par le temps…

DRAFTOSAURUS :

Il l'a fait, il y est arrivé ce vieux dégénéré !




Contexte : Partons maintenant dans un tout autre registre : la constitution d’un parc pour dinosaure à la Jurassic Park. 


Originalité : Dans ce jeu tu dois drafter, non pas des cartes, mais bien des meeples ! Et des meeples en forme de dinosaures ! Place les bien, afin de scorer un maximum selon les contraintes qui seront imposées.


Ce que ça apporte : On est ici sur un jeu léger à la Sushi Go. Et en plus, drafter des dinosaures c’est quand même cool non ?

Rendu final_POULPROF REGARD DROITE (1) - Copie - Copie

BIG MONSTER :

Seras-tu le meilleur explorateur ?





Contexte : Dans ce jeu, tu pars à la découverte d’une nouvelle faune sur une planète inconnue. 


Originalité : En mode équipe, tu dois choisir entre aider ton coéquipier ou entraver la course de ton adversaire. Le jeu se joue en simultanée, tu n’as donc pas le temps de réfléchir : il faut faire preuve de rapidité.


Ce que ça apporte : De part la rapidité de jeu, tu auras des vrais moments de fous rires ! C’est clairement un très bon jeu d’ambiance. Les choix seront difficiles, et tu auras envie de rejouer pour essayer d’autres stratégies.

Coimbra

COIMBRA :

Un Lannister paye toujours ses dettes



Contexte : Dans Coimbra, tu dois étendre ton influence dans le royaume sur différents domaines. 


Originalité : La grande originalité du jeu repose sur le draft de dés ! Tu dois choisir des dés à la fois pour la valeur mais aussi pour la couleur de ce dernier.


Ce que ça apporte : Ce système est très intéressant et t’obligera à faire des choix très difficiles : “La valeur de ce dé est intéressante, mais la couleur beaucoup moins…que faire ?” De gros dilemmes en perspective.

Le coup de coeur de Poulprof

TERRAFORMING MARS


Bon… Clairement le choix n’a pas été très compliqué : on parle là de mon jeu préféré de draft et aussi mon préféré toutes mécaniques confondues ! Je veux parler du magnifique TERRAFORMING MARS !


Ici tu pars dans l’espace afin de rendre habitable la planète Mars en remplissant 3 critères : avoir assez d’oxygène, une bonne température et de l’eau. Tu mèneras à bien des projets qui pourraient potentiellement exister. Le jeu a été créé par Jacob Fryxelius, professeur de chimie, ce qui explique l’immersion et le réalisme qu’on peut retrouver dans le jeu.

 

 

Dans ce jeu, tu vas drafter des cartes projets avec tes adversaires afin de sélectionner tes cartes pour améliorer ta production de ressources et générer un véritable moteur de points de victoire. A noter que le draft n’est pas obligatoire dans ce jeu mais est fortement recommandé ! 

 

 

Contre draft, amélioration de production, combos de cartes, diversité de points, tout est parfait dans ce jeu ! Et les extensions apportent réellement un plus au jeu : nouvelles actions, nouvelles mécaniques et beaucoup beaucoup de cartes !

J’aimerai te partager une partie qui me reste en tête de part sa complexité et son final impressionnant. Il s’agissait d’une finale de tournoi auquel j’ai participé. Tu t’en doutes, il n’y avait que des bons joueurs autour de la table. On avait chacun une stratégie différente : l’un sur les badges Joviens, l’autre sur les forêts, un autre sur les cités etc. 

 

A la fin, les scores étaient plutôt serrés et plus que ça même, car les 2 premiers étaient à égalité, alors que ça arrive rarement. Il a fallu qu’ils se départagent avec leur argent, sachant que l’on produit facilement 50 millions au dernier tour, le départage s’est fait à 3 millions ! 3 millions ! Et c’est extrêmement peu. Celui en deuxième position s’en souvient encore et a donc fini 2e du tournoi pour 3 pauvres millions…






Ce jeu est d’une profondeur impressionnante, et les stratégies sont multiples. Crois-moi, après des dizaines et des dizaines de parties, je prends toujours autant de plaisir à y rejouer. Merci à Jacob Fryxelius, FryxGames et Intrafin Games pour ce jeu sublime !

Ludographie

  • NBA : un jeu de Maurice Podoloff, illustré par Alan Siegel, 1946
  • Magic : un jeu de Richard Garfiled, illustré par Victor Adame, Miao Aili, Randis Albion, Rob Alexander et pleins d’autres illustrateurs, 1993
  • Sushi Go : un jeu de Phil Walker-Harding, illustré par Nan Rangsima, Tobias, Schweiger et Phil Walker-HArding, 2013
  • 7 Wonders : un jeu de Antoine Bauza, illustré par Dimitri Chappuis, Miguel Coimbra, Etienne Hebinger et Cyril Nouvel, 2010
  • Fantasy Realms : un jeu de Bruce Glassco, illustré par Octographics, 2017
  • Paper Tales : un jeu de Masato Uesugi, illustré par Christine Alcouffe, 2017
  • Draftosaurus : un jeu de Antoine Bauza, Corentin Lebrat, Ludovic Maublanc et Théo Rivière, illustré par Jiahui Eva Gao, Roman Kucharski, TANSAN inc et Vipin Alex Jacob, 2019
  • Big Monster : un jeu de Dimitri Perrier, illustré par Ivan Nikulin, 2018
  • Coimbra : un jeu de Flaminia Brasini et Virginio Gigli, illustré par Chris Quilliams, 2018
  • Terraforming Mars : un jeu de l’excellent Jacob Fryxelius, illustré par Isaac Fryxelius, 2016